La Nécrose de la vigne

Xylophilus ampelinus

Cette bactérie étend son action en Afrique du Sud, Turquie (éradiquée), France, Grèce, Italie, Moldavie, Slovénie, Espagne. On la suppose rpésente en Tunisie, Argentine, Bulgarie et Suisse.

Ordre : Bactérie gracilicute

Statut réglementaire : organisme de quarantaine et de lutte obligatoire.


Fiche technique

Plantes hôtes :

Xylophilus ampelinus est spécifique de la vigne.

Morphologie :

Bactérie en forme de bâtonnet, de type Gram- avec un flagelle à une extrémité.

Biologie :

Le cycle biologique de Xylophilus ampelinus n'a pas encore été complètement décrit. La bactérie vit et se multiplie dans les vaisseaux du bois mais n'est naturellement présente dans les vignobles, il faut donc qu'elle soit introduite. Les premières infestations se développent principalement sur les pousses de 1 ou 2 ans via les feuilles, les fleurs et les grains de raisin. La bactérie s'attaque ensuite aux autres pousses en début d'été, cette maladie étant liée à des températures douces et une certaine humidité.

La bactérie progresse dans la parcelle soit par contaminations naturelles, soit par contaminations accidentelles. Les contaminations naturelles ont lieu au printemps. Les pleurs chargées de bactéries s'écoulent sur les bourgeons sains situés en dessous qui sont alors contaminés. Les jeunes feuilles situées à proximité des éclatement de mérithalles (intervalles entre deux nœuds consécutifs d'une tige) sont directement contaminées par les bactéries s'échappant de la blessure. Ces feuilles atteintes tombent précocément en étant chargées de bactéries et sont disséminées par le vent dans la parcelle. La dissémination locale à partir des foyers se fait surtout le long des rangs mais aussi par les eaux d'irrigation utilisées pour le control de Viteus vitifoliae (EPPO/CABI, 1996).

La bactérie peut aussi être transmise accidentellement par des outils non désinfectés ou des greffons atteints. Les broyeurs peuvent projeter des débris de végétaux atteints ( la bactérie est capable de survivre au moins 5 mois dans le bois de taille infecté).

Symptômes et dégâts :

A) Sur les pousses

Les symptômes sont visibles du début du printemps jusqu'en juin. L'infestation débute généralement sur les pousses de 12-30 cm de long au niveau des deux ou trois nœuds inférieurs puis se propage lentement aux parties supérieures. Au début apparaissent des stries longitudinales rouge-brun s'étendant de la base jusqu'au sommet de la pousse puis se forment des fentes plus ou moins lenticulaires et des chancres parfois assez profondément. Aucune réaction de la plante n'est observée. Les pousses se flétrissent, tombent et se dessèchent. Dans le cas de fortes infestations, un certain nombre de bourgeons se développent mais meurent rapidement. Les pousses atteintes sont courtes et donnent à la vigne un aspect rabougris. Une coupe transversale des branches révèle un brunissement des tissus. Les tiges des grappes présentent des symptômes similaires à ceux des pousses atteintes.

B) Sur feuilles

La maladie y pénètre par le pétiole puis les nervures. Dans ce cas la totalité de la feuille meurt. La pénétration peut se faire aussi directement par les stomates avec apparition sur la feuille de tâches brunâtres. Les symptômes sont des zones nécrosées le plus souvent à la base ou à la pointe des feuilles. La bactérie peut aussi pénétrer au niveau des hydathodes (petites vésicules sphériques d'où s'échappe par guttation le trop d'eau dans la plante).

C) Sur fleurs

Les fleurs qui n'ont pas atteint leur maturité se noircissent et meurent.

D) Sur les racines

Le système racinaire peut aussi être atteint se qui ralentit alors la croissance des pousses, que la plante soit greffée ou non.

Moyens de lutte

La lutte contre cette maladie est uniquement préventive. La principale façon de lutter se fait par des mesures culturales. Les pousses atteintes sont éliminées par une taille sévère et brûlées rapidement sur place. Traitements des plaies de taille par de la bouillie bordelaise dans la même journée. Le greffage des ceps se fait préférentiellement lors de climats secs et le plus tard possible dans la saison. Tous les outils utilisés pour le greffage doivent être désinfectés tout au long de l'opération entre chaque cep de vigne. Pas d'utilisation de prétailleuse dans les exploitations contaminées.

Il est conseillé d'éviter le travail du sol dans les exploitations atteintes ou bien alors commencer par les parcelles non atteintes et finir par celles contaminées.

Pour ce qui est des traitements phytosanitaires, la liste des produits autorisés est disponible sur le site http://e-phy.agriculture.gouv.fr