Commune Nature

Lancée en 2011 par la Région Grand Est et les Agences de l'eau Rhin-Meuse, Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée- Corse, la distinction Commune Nature a pour objectif d'amener les collectivités de la région vers des pratiques d'entretien plus durables des espaces publics (voiries, espaces verts, autres espaces).

Au-delà du respect de la réglementation en vigueur, cette distinction permet aux collectivités de faire reconnaître leur engagement, l'implication de leurs équipes et les solutions concrètes mises en place. Elle fait également la part belle aux actions de sensibilisation des administrés.

La distinction Espace Nature s'adresse quant à elle aux autres gestionnaires d'espaces publics ou privés.

Comment devenir une Commune ou un Espace Nature ?

1. Réaliser un plan de désherbage ou de gestion différenciée

2. Signer la Charte régionale d'entretien des espaces communaux

3. Se faire connaître auprès de la Région Grand-Est

4. Sensibiliser et informer les riverains

 

Critères de distinction 

Niveau 1

  • Respecter la loi Labbé et la réglementation sur les produits phytosanitaires
  • Formaliser la démarche par signature de la Charte et une délibération du conseil municipal
  • Sensibiliser les élus et agents du service espaces verts à la réduction des produits phytosanitaires et aux techniques alternatives
  • Sensibiliser le grand public à la démarche

 

Niveau 2

  • Respect de l’ensemble des points précédents 
  • Ne plus utiliser de produits phytosanitaires de synthèse depuis au moins 1 an
  • Utiliser des produits de bio contrôle, à faibles risques, ou utilisables en agriculture biologique seulement sur les zones perméables
  • Formaliser la démarche par un plan de gestion différenciée ou par un plan de désherbage
  • Sensibiliser l’ensemble des services techniques
  • Communiquer auprès de la population

 

Niveau 3

  • Ne plus utiliser de produits phytosanitaires y compris les produits de bio contrôle, à faible risque ou utilisables en agriculture biologique sur l’ensemble de ses surfaces depuis au moins 1 an et pour les 3 années à venir
  • S’engager à ne plus utiliser de produits biocides sur les espaces publics extérieurs
  • Mettre en place les principes d’une gestion différenciée pour l’entretien de ses espaces
  • Initier une démarche de préservation de la biodiversité
  • Sensibiliser l’ensemble des services techniques
  • Communiquer auprès de la population
  • Communiquer régulièrement envers les autres gestionnaires susceptibles d’entretenir les espaces verts

Pour plus de renseignements, rendez-vous ici.